Les coulisses de  la séance photo avec Valentina Bres, la cake designer grenobloise.

Les dessous d’une séance photo culinaire à Grenoble avec Valentina Bres de “rêves et gâteaux”

Je connais Valentina Bres de l’entreprise Rêves et gâteaux depuis quelques années, avant de faire de la photo culinaire à Grenoble. Je l’ai rencontrée car nous étions toutes deux engagées pour intervenir en tant qu’entrepreneures dans des lycées lors de la Semaine de sensibilisation des jeunes à l’entreprenariat féminin. Le but de cette opération est de présenter son “métier” d’entrepreneur. Et ainsi de semer une petite graine d’envie d’entreprendre auprès des jeunes générations. Et aussi de leur montrer qu’un “chef d’entreprise” n’est pas obligatoirement un homme !

Valentina m’avait commandé deux photos: un portrait  et une photo d’entremet. Nous avions rendez-vous au studio à 11 heures. Et me voilà photographe culinaire le temps d’une jolie séance.

Comme d’habitude elle est arrivée toute pimpante, et pressée. Elle avait mille chose à faire dans son planning chargé de la journée.

Photo culinaire Grenoble

Valentina Bres – cake designer credit photo Annie Frénot

Une séance portrait en extérieur

Elle avait apporté ses gâteaux à photographier : une pièce montée, et un entremet végane. Nous avons commencé par des photos au studio mais cela ne fonctionnait pas : la pièce montée était lourde et encombrante, Valentina n’avait pas une pose confortable. Or, dehors, le temps printanier et radieux nous faisait clairement un appel du pied. Nous avons donc réalisé la séance à l’extérieur.

Une fois trouvé l’endroit adéquat, en fonction de la position du soleil, de l’esthétique du lieu et des couleurs,  nous avons pu commencer ! Valentina, habituée à poser, m’a vraiment facilité la tâche. Et je suis contente de ce portrait réalisé, à la fois sobre et avenant, mettant en valeur sa pièce montée tout en l’y associant. On dirait que la pâtissière et sa création ne font qu’une.

Photo culinaire : utiliser les couleurs complémentaires pour mettre en valeur le gâteau

Pour mettre en valeur son entremet végane, tout était dans la décoration. Valentina avait apporté des fleurs blanches et roses comestibles,  des mufliers, une très bonne idée. L’entremet, violet, se mariait aussi à une décoration dans sa couleur complémentaire, le jaune. Voilà qui tombait parfaitement bien, mon jardin était couvert de pissenlits jaunes…

couleur-dominate-tonique

La couleur dominante de l’entremet : le violet a été “réveillée” par sa couleur tonique: le jaune

J’ai en outre choisi de le photographier sur la terrasse en bois, matière brute et unicolore faisant un joli contraste avec l’aspect sophistiqué et coloré de son entremet.

Cerise sur l’entremet (c’est le cas de le dire…), Valentina me l’a ensuite laissé à déguster : aussi bon que beau. Avec mes trois enfants, inutile de dire qu’il n’a pas fait long feu.

Annie Frénot photographe

Page en pdf ici : Guide-Grenoble-A-Table